Actualités NeoTec-Vision

NEOTEC VISION S’INTERESSE AU BIEN-ETRE ANIMAL

Le système permet de contrôler le bon étourdissement des animaux dans les abattoirs

Bureau d’études en vision industrielle et intégrateur, Neotec vision est l’un des neuf lauréats de l’appel à projets “expérimentation d’innovations numériques“. Dans le cadre de ce dispositif de la région Bretagne, la PME de Pacé se voit attribuer une subvention de 29 k€ représentant 35 % du montant global du projet Ceta. En partenariat avec Hénaff à Pouldreuzic (29), Neotec vision travaille au développement d’un système de contrôle automatique du bon étourdissement des animaux dans les abattoirs. Car la PME a fait du bien-être animal un de ses axes stratégiques. « Ceta fait suite à un premier projet développé autour de cette problématique avec l’Institut du porc et l’Institut de l’élevage. Le prototype d’un premier système a été développé. Il s’agit d’affiner l’algorithme et de tester la solution au sein des abattoirs du groupe Hénaff d’ici fin 2019 », explique Vincent Gauthier, co-fondateur de Neotec vision avec Jean-Luc Corre.

DEEP-LEANING
Concrètement, la solution se base sur le réflexe cornéen. « Un jet d’air est envoyé sur l’œil de l’animal sans intervention humaine. Le tout est filmé par une caméra. Un algorithme, basé sur une technologie de deep-learning permet d’analyser automatiquement les images. Si une réaction est détectée sur le porc, une alerte est envoyée à l’opérateur », détaille le dirigeant, mentionnant que le système pallie la subjectivité humaine. La première version de cette solution a notamment été primée au Space, le salon de l’élevage de Rennes. Neotec vision travaille également avec Interbev sur son adaptation à l’abattage des bovins. Sur cette filière, le bureau d’études a également développé pour le centre technique du cuir un système permettant d’analyser la propreté des bovins à l’abattoir et de détecter de fait des maltraitances.

D’AUTRES MARCHÉS
Parallèlement, Neotec vision (2 associés – 2 salariés) poursuit ses actions de R&D autour de la sécurité des personnes. Elle porte notamment le projet collaboratif Prudence, labellisé par le pôle Images et réseaux. Le consortium associe également l’Ecam de Rennes, le laboratoire LTSE de l’Université de Rennes 1 et l’Université de Troyes. Prudence vise à développer un dispositif permettant de détecter la chute d’une personne âgée dans une logique de maintien à domicile. « Sur cette thématique, nous avons déjà financé une thèse Cifre en 2012 avec le développement d’un premier prototype associant des capteurs 3D à une caméra thermique. Avec Prudence, l’enjeu est de faire baisser le coût de l’équipement pour avoir une solution accessible financièrement pour se positionner commercialement sur le marché. » Prudence a démarré courant 2017. 18 mois de R&D sont encore programmés. Dans le cadre de ce projet, trois thèses sont en cours chez les différents partenaires du consortium. A noter que Neotec vision est aussi partenaire du projet Cartam. Porté par Triskalia, il associe d’autres startups bretonnes comme Dilexpix ou Copeeks sur la détection des mauvaises herbes. Sur ce projet, Neotec vision fait valoir son expertise d’intégrateur.

Maureen LE MAO

Interview De Vincent GAUTHIER dans le cadre L’usine agroalimentaire du futur au CFIA 2018

NEOTEC-VISION au 1er tournoi Inter-Entreprise Rugby à 5 Le 24 Mai 2018